Camaraderie

Parcourir plus de 1000 kilomètres la même journée, 3 provinces, 2 fuseaux horaires.

image

Stopper de manière brève à 100 kilomètres du bût, dans une ville fantôme.

image

S’y faire saluer par une autrichienne qui nous y offre choucroute, emplois, gîte et bière. Devoir refuser car le WiFi sans protection, au milieu de nul part nous indique par courriel qu’un certain Nicolas à répondu à ma demande d’hébergement de dernière minute, et nous offre son toit, pour la nuit, à moi et mes trois comparses de voyage.

Finir la soirée sur des amitiés impromptues dans un logis modeste au plancher des plus confortables, en mangeant du couscous fait avec amour et en buvant du merlot à neuf dollars et de la bière brassée à Saskatoon.

image

Régina, malgré ton nom de merde, ta petitesse pour une capitale canadienne, je garde des bons souvenirs de toi.

P.S And Nic, tu est le bienvenu à Montréal quand tu veux !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s